Image default
Santé

Pourquoi réaliser une biopsie de la prostate ?

Cet examen consiste à prélever un ou plusieurs fragments du tissu de la prostate en passant à travers la paroi du rectum. La prostate est une glande de l’appareil génital masculin qui est située sous la vessie. Son rôle est de sécréter du liquide séminal. La biopsie est pratiquée chez le patient en cas de suspicion d’un cancer de la prostate.

Un examen à effectuer chez les sujets âgés

Aujourd’hui, on pratique souvent cet examen à un stade précoce alors que les symptômes sont absents. Cela augmente grandement les chances de guérison si un cancer de la prostate est détecté. L’IRM précède souvent une cartographie pour la biopsie de la prostate. Ce prélèvement demande une quinzaine de minutes. Il est réalisé dans le cadre de soins externes et le plus souvent sous anesthésie locale. La biopsie reste le seul examen permettant le diagnostic du cancer de la prostate. Les résultats interviennent après une dizaine de jours. La biopsie met en évidence les cellules cancéreuses de la prostate. Cet examen est réalisé chez les hommes âgés.

  • Le patient peut tout à fait reprendre une vie normale le jour même. Il est toutefois recommandé de ne pas pratiquer d’efforts violents, de vélo durant les quelques jours qui suivent l’examen.
  • Vous pouvez conduire en évitant les longs trajets. Il est conseillé de boire abondamment durant les trois jours après la biopsie et de surveiller sa température.

Le cancer de la prostate est le plus souvent détecté chez les hommes âgés. Il apparaît rarement avant 50 ans. Les antécédents familiaux constituent un facteur de risque à ne pas prendre à la légère. Pour établir un diagnostic, le médecin va procéder à plusieurs examens : un toucher rectal et un dosage du PSA dans le sang. Lorsqu’il y a suspicion, il fera réaliser une biopsie sous anesthésie locale.

Related posts

Épilation laser à Rennes : ce qu’il faut savoir avant de vous lancer

administrateur

Quels sont les atouts de l’huile de CBD ?

Journal

Synovite du genou ou epanchement de synovie, symptomes et traitement

Irene