Image default
Non classé

Pourquoi l’acide folique n’est-il pas seulement réservé aux femmes enceintes

L’acide folique est invariablement associé aux femmes enceintes qui en prennent en attendant un enfant. Cette croyance profondément ancrée nous fait oublier que la vitamine B9, ou simplement l’acide folique, est nécessaire à chacun d’entre nous.

Sa carence peut avoir des conséquences non moins désastreuses que la carence en vitamine D, dont on parle beaucoup.

Pourquoi avons-nous besoin de cette vitamine extrêmement précieuse et quelles sont les meilleures sources d’acide folique ? N’hésitez pas à parcourir cet article ou ceci; même si vous n’êtes pas enceinte ou que vous êtes un homme.

Pourquoi le corps humain ne peut-il pas fonctionner sans acide folique ?

L’acide folique existe sous plusieurs autres noms (folate, folate, vitamine B9, vitamine B11) et signifie non pas un, mais près de 20 éléments composés. Son rôle commence au seuil de la vie humaine, car il est chargé de réguler le processus de croissance et de fonctionnement de toutes les cellules du corps lorsque l’embryon se forme. C’est pourquoi un taux trop faible de ce composé peut provoquer une formation anormale du tube neural et, par conséquent, l’apparition de maladies graves peu de temps après la naissance.

La vitamine B9 a un impact significatif sur notre humeur et le fonctionnement du système nerveux.

Une carence en acide folique peut également entraîner une anémie et de faibles taux de plaquettes. Tout cela parce que, en combinaison avec la vitamine B12, il participe au processus de formation des globules rouges et a une fonction hématopoïétique.

On soupçonne également que trop peu de vitamine B9 favorise la formation de néoplasmes. Ce n’est pas surprenant, car toute perturbation de l’homéostasie et toute déficience d’un composant essentiel peuvent être un facteur inflammatoire dans la formation de cellules cancéreuses.

Et une chose très importante : la carence persistante de cet acide, ainsi que d’autres vitamines, provoque une augmentation du niveau de l’acide aminé homocystéine. Les chercheurs ont découvert que des niveaux élevés d’homocystéine favorisent les hémorragies et les maladies cardiaques, donc les maladies qui touchent une grande partie de la population. Il s’avère que non seulement un régime gras et le manque d’exercice peuvent provoquer une crise cardiaque; mais un autre facteur indirect est également la carence en acide folique qui se fait très discrète !

Comment se supplémenter naturellement en acide folique ?

Il faut avouer que les vitamines synthétiques ne sont pas toujours ce qu’il y a de plus intéressant pour aider notre organisme. La supplémentation en acide folique ne remplacera pas une alimentation saine, essayons de fournir plus de ce précieux composé à partir des aliments.

Par conséquent, nous vous recommandons de veiller à augmenter l’apport de vitamine B9 à l’aide d’un régime alimentaire approprié. Et nous arrivons ici à la partie la plus appétissante de cet article : Quelles sont les meilleures sources d’acide folique parmi les produits naturels ?

Pour vous aider, nous avons décidé de vous lister les meilleures sources d’acide folique naturelles. Lors du choix de ces aliments à haute teneur en vitamine B9, nous avons sélectionné les ingrédients qui sont à notre sens les plus savoureux, relativement bon marché et facilement disponibles. À vous de savoir comment les intégrer habillement dans votre alimentation quotidienne ! 😉

1. Les pois chiche – 340 µg pour 100 g

Le houmous est l’une des façons les plus tendances de préparer un délicieux sandwich. Et pour cause, les pois chiches eux-mêmes sont une véritable bombe d’acide folique, qui se retrouve de plus en plus souvent sur les tables Françaises.

2. Les graines de tournesol – 227 µg pour 100 g

Les graines de tournesol sont une alternative moins chère et extrêmement saine aux noix qui sont elles; très coûteuses. Sa consommation est très facile et les graines de tournesol peuvent représenter une collation très saine.

3. Les épinards – 193 µg pour 100 g

Certains les détestent, d’autres les adorent. Depuis des décennies, les épinards ont été considérés comme la meilleure source de fer, mais son plus grand avantage est sa teneur élevée en acide folique. Et leur grand avantage; c’est qu’ils peuvent être consommés toute l’année, frais ou surgelés.

4. Les haricots blancs – 187 µg pour 100 g

Malgré quelques « sensations intestinales » qui s’ensuivent, il vaut la peine d’avoir des haricots de temps en temps en raison de la teneur élevée en protéines, fibres, acides gras insaturés et bien sûr en acide folique !

5. Le persil – racine 180 µg pour 100 g et feuille 170 µg pour 100 g

Une autre excellente source d’acide folique est le persil qui est également facilement disponible. En été, nous pouvons le cultiver dans le jardin (ou sur le balcon) et en hiver – sur le rebord de la fenêtre. Ciselez-le sur tous vos plats pour obtenir toutes ses propriétés bénéfiques.