Image default
Santé

Les services de pompes funèbres à lyon face au Covid-19 

Les services de pompes funèbres à lyon face au Covid-19 
5 (100%) 1 vote

Personne n’ignore que le Covid-19 est la plus grande maladie sanitaire ayant frappé le monde en cette année 2020. Et vu la mutation du virus et son degré de contamination, toutes les procédures liées à l’enterrement des corps ont été considérablement revues. Depuis les soins funèbres en passant par la toilette mortuaire à la mise en bière, la réglementation est renforcée depuis l’apparition de cette pandémie.

La toilette mortuaire à nouveau autorisée

Avec le coronavirus, les risques d’infection sont extrêmement élevés chez les personnes qui s’occupent des décès. C’est pourquoi le Haut Conseil à la Santé Publique fut radical quant à l’application des mesures sanitaires. Ainsi, la famille d’un défunt n’est même pas autorisée à voir le corps avant qu’il ne soit enterré. Ce qui reste difficile à accepter. Aujourd’hui, cette mesure a été assouplie avec la toilette funèbre (qui consiste à maquiller, habiller, fermer la bouche et les yeux du défunt) et la toilette rituelle ou religieuse qui sont à nouveau autorisé. Mais pour les opérateurs des pompes funèbres et des crémations tels que pompesfunebres-lyon.com, cette décision nécessite des adaptations. Tous les corps sont alors immédiatement mis en cercueil, fermés et déposés dans un funérarium. Car en absence de test, on ne saurait jamais qui des défunts ne sont pas infectés.

Comment savoir si la personne est contaminée ?

Le seul moyen pour les opérateurs de pompes funèbres de savoir qu’une personne est contaminée ou non, c’est lorsqu’elle vient d’un hôpital. Ils peuvent donc avoir la certitude qu’elle a été déclarée et prise en charge par un personnel hospitalier doté d’équipement de protection nécessaire. Mais lorsqu’il s’agit des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes et à domicile, rien n’est sûr.

Cependant, l’on peut procéder par le retrait de piles de certaines prothèses et pompes à insulines. Ce prélèvement doit être fait directement sur le corps pour éviter la contamination des sols et des dégâts dans les crématoriums. C’est une opération simple et rapide qui peut être faite par des entreprises de pompes funèbres.

Related posts

La tricopigmentation, une solution contre l’alopécie

Claude

La Greffe de Cheveux : tout savoir

administrateur

Coolsculpting Paris: la technologie s’attaque aux graisses.

administrateur