Image default
Vie Pratique

Trouver des solutions efficaces pour mieux vivre son quotidien d’aidant

Un aidant familial est indispensable puisqu’il apporte du soutien à toutes les personnes âgées qui se retrouvent dans le besoin. Toutefois, la situation peut être difficile à supporter surtout lorsque la dépendance est importante. Il est alors préférable de trouver des aides financières pour que le quotidien soit moins problématique. Le statut d’un aidant familial est reconnu alors qu’il ne l’était pas forcément il y a quelques années. 

Vous pouvez être aidant sans le savoir

De nombreuses personnes ont finalement ce statut sans qu’elles puissent s’en rendre compte. C’est une charge de travail assez importante que ce soit par rapport au ménage, aux courses ou encore à la toilette et même aux repas. Certains réalisent des soins de santé pour venir en aide aux personnes âgées dont l’autonomie est entachée. Les services sont nombreux et ils dépendent de chacun des individus qui sont aidés au quotidien. Un aidant peut donc prendre des rendez-vous médicaux, mais également gérer l’ensemble des formalités administratives qui ne sont pas toujours simples. 

  • Depuis 2016, la loi de l’Adaptation de la Société au Vieillissement est en vigueur, elle vient renforcer toutes les mesures pour les aidants.
  • Cela permet de maintenir les seniors et les personnes qui en éprouvent le besoin à leur domicile alors qu’ils peuvent bénéficier d’un soutien au quotidien.
  • L’État propose aussi des ressources pour que les aidants puissent profiter d’aides financières.

Il y a par exemple le droit à la formation, le droit à la retraite, le droit à une rémunération et à des compensations, le droit au répit ou encore le congé du proche aidant. En fonction de votre situation, vous pouvez vous tourner vers les professionnels qui seront en mesure de vous répondre. Vous pourriez donc profiter de quelques aides qui rendront le quotidien moins problématique. Il est important de noter qu’un bénéficiaire de la PCH ou encore de l’APA peut rémunérer l’aidant. Ce dernier ne doit pas être un partenaire ou encore un conjoint, voire un concubin. 

Comme c’est le cas pour d’autres solutions financières, il y a des conditions à respecter, d’où l’intérêt de se tourner vers des personnes compétentes qui pourront vous renseigner. Dans la plupart des cas, la rémunération peut être de 14,04 euros brut/h au minimum. Au niveau du droit à la formation, vous pouvez améliorer vos connaissances par rapport à la psychomotricité ou encore aux gestes de premiers secours. 

Les aidants ne peuvent pas tout faire 

Contrairement aux idées reçues, les aidants doivent déléguer certaines tâches lorsqu’elles deviennent trop complexes. Il faut donc passer le relais dès que cela est nécessaire ou indispensable. Des sociétés spécialisées peuvent à nouveau vous aider, ce sera le cas pour l’aide à l’autonomie, l’aide-ménagère ou encore l’aide au repas et il y a également des personnes qui sont spécialisées pour tenir compagnie aux personnes âgées. Il existe des situations pour chacun des contextes et il ne faut pas les négliger. Être un aidant peut être difficile au quotidien, d’où l’intérêt de ne pas refuser d’aide que ce soit votre profession ou un statut que vous avez par rapport à l’un de vos proches

Related posts

Une greffe de cheveux pour lutter contre la calvitie

Journal

Les atouts du bureau électrique

administrateur

Quels produits d’entretien de cheveux pour homme choisir ?

Journal