• Home
  • Santé
  • La spectrométrie IR-TF : une technique couramment employée pour l’analyse du lait
Santé

La spectrométrie IR-TF : une technique couramment employée pour l’analyse du lait

La spectrométrie IR-TF : une technique couramment employée pour l’analyse du lait
Notez cet article

La filière laitière est l’un des piliers de l’économie française en générant plus de 30 milliards d’euros par an. Les industriels français doivent leur succès aux méthodes employées pour garantir la qualité sanitaire du lait. Dans ce domaine, de nombreux professionnels usent de la spectrométrie IR-TF.

La technique IR-TF : un des piliers de l’industrie laitière

La méthode consiste à exposer un échantillon à un rayon moyen infrarouge pour connaître la nature des liaisons chimiques. Cette expérience permettra de produire un spectre MIR. Il ne reste plus qu’à interpréter les valeurs d’absorbance pour déterminer la composition du prélèvement. Auparavant, cette solution ne répondait pas aux besoins des industriels. Les professionnels pouvaient uniquement utiliser des spectromètres dispersifs. Or, ces équipements n’offrent pas une cadence d’analyses satisfaisantes.

La technique IR-TF a été développée pour pallier cet inconvénient. En intégrant un interféromètre à l’appareil, on gagne en vitesse de traitement. Grâce à cette avancée, les opérateurs obtiennent un spectre IR en quelques minutes. L’interprétation de ce dernier peut être automatisée à l’aide d’un système informatique adapté.

Aujourd’hui, cette méthode est couramment utilisée dans l’industrie laitière. Elle fournit des données précises sur la composition chimique du lait. Ainsi, les industriels et les producteurs seront en mesure de respecter les normes en vigueur. Les résultats permettent également d’améliorer la sélection des matières premières dans la fabrication des produits laitiers.

La spectroscopie IR-FT : une technique d’analyse du lait très populaire

Cette méthode donne les moyens d’analyser la composition des échantillons de lait à une cadence élevée. D’ailleurs, les analyseurs modernes à l’exemple du DairySpec FT, peuvent être équipés d’un convoyeur. Cet accessoire permettra d’automatiser l’acheminement des prélèvements jusqu’au dispositif. Les fabricants donnent aussi la possibilité à leurs clients d’ajouter un compteur de cellules somatiques. Ce dernier servira à identifier les micro-organismes présents dans le liquide et à assurer la qualité sanitaire du lait. De cette façon, on parvient à détecter d’éventuelles contaminations. Chez les éleveurs, cette seconde fonctionnalité facilitera le diagnostic des mammites bien que le test amyloïde soit plus fiable et moins coûteux.

Dans tous les cas, les nouvelles technologies accroissent les potentiels de cette méthode. Les spectrophotomètres modernes peuvent sauvegarder les calibrations effectuées par l’utilisateur. Ainsi, on s’affranchit d’une longue préparation lorsqu’on analyse des substances similaires. D’ailleurs, les analyseurs récents permettent également de connaître la composition de la crème ou du yaourt. Dans ce contexte, un seul appareil suffit pour contrôler la qualité de la majorité des produits laitiers.

Pour se procurer un spectromètre IR-FT, il est conseillé de contacter un fournisseur spécialisé afin d’obtenir toutes les informations sur ce type d’équipement. Dans tous les cas, l’installation de ces dispositifs ne requiert pas de grands aménagements. Ce type de matériel fonctionne principalement sous Windows et peut s’adapter parfaitement au système informatique existant d’une usine.

Related posts

Opération myopie, quel est le bon moment pour le faire ?

Un défibrillateur peut sauver de nombreuses vies

Les bonnes habitudes pour bien dormir